Discriminations / Identités / Altérité / Langues

Ce livre rassemble les actes du séminaire international Discriminations / Identités / Altérité / Langues , co-organisé les 8 et 9 avril 2011 par le laboratoire de sociolinguistique PREFics (EA 3207 – Université Rennes 2) et l’association d’artistes L’âge de la tortue. Il a constitué le premier temps de restitution publique du projet de coopération transnationale « Correspondances Citoyennes en Europe – Les migrations au cœur de la construction européenne » (www.correspondancescitoyennes.eu), soutenu par la Commission européenne. À cette occasion, cinq artistes et sept chercheurs en sciences humaines espagnols, roumains et français ont proposé une analyse croisée de leurs approches et présenté le fruit des travaux qu’ils ont réalisés entre septembre 2010 et février 2011 à Rennes, Tarragona et Cluj-Napoca.

Quatrième de couverture

La question des identités occupe de plus en plus souvent une place centrale dans les recherches en sciences sociales. Cela s’explique en partie par le fait que sa construction jalonne les discours dans le champ politique européen et dans la mise en mots de l’altérité. Les migrations nous invitent à penser les identités comme étant plurielles, variées et dynamiques, à l’instar de ce que sont toutes les langues (même si les discours dominants, puristes et nationalistes posent le contraire quasi systématiquement). C’est pourquoi il apparaît capital de nous interroger sur les conditions et les modalités d’action qui nous permettraient de faire reconnaître ces migrations comme un catalyseur dans le processus de construction européenne. Dès lors, comment mettre en évidence et agir sur les écarts constatés quotidiennement entre les valeurs humanistes défendues par les textes de l’UNESCO et la Commission européenne, d’une part, et les politiques menées en France, en Espagne ou en Roumanie (les discriminations liées à l’origine, l’exclusion des familles Roms, la minoration des langues et de leurs locuteurs, etc.), d’autre part ?

Nicolas Combes a été coordinateur de Correspondances Citoyennes en Europe (2010-2011) et de l’association L’âge de la tortue (jusqu’en 2012), Thierry Bulot est professeur des Universités en sociolinguistique (PREFics, EA 3207, Rennes 2).