Correspondances Citoyennes en Europe

>> Visitez le site dédié au projet ici.

« Correspondances Citoyennes – Les migrations au cœur de la construction européenne » est un projet de coopération européenne transnationale entre la Roumanie, l’Espagne et la France qui vise à faire émerger une parole citoyenne par le travail conjoint de chercheurs, éducateurs, artistes et décideurs publics locaux.

De septembre 2010 à juillet 2011, notre équipe a travaillé aux côtés de personnes vivant à Rennes, Cluj et Tarragona en vue de réaliser un ouvrage, un film documentaire et un site internet sur les migrations et les conditions de développement d’un dialogue interculturel en Europe. Dans chaque ville, 4 artistes et 2 chercheurs se sont installés pendant un mois dans un appartement dédié au projet et sont partis à la rencontre de personnes qui vivent sur ce territoire en vue de mobiliser chez chacune d’elles une matière intime et sensible constituée d’histoires de vie, de rêves, de doutes ou d’opinions politiques sur  les migrations en Europe. Nos objectifs consistaient à faire en sorte que chaque participant s’exprime sur ses valeurs et le sens qu’il donne à sa vie, puis à organiser la confrontation de ces valeurs. Chaque récit a été matérialisé sous la forme d’une « Correspondance » (vidéo, texte édité, peinture…) qui a été adressée à un destinataire (élus, voisins, inconnus…). En acceptant de se prêter au jeu de la Correspondance, chaque personne a choisi de transmettre ses valeurs à travers un récit qui a été rendu public. Des rencontres et des débats sont organisés depuis juin 2011 autour de ces productions en vue d’alimenter à l’échelle communautaire les travaux des chercheurs et les réflexions des citoyens et des décideurs publics.

Qu’est-ce qu’une « Correspondance citoyenne » ?

C’est un objet qui matérialise des récits de vie et un regard sur notre société; il est signé par ses expéditeurs, s’adresse à un destinataire et appelle une réponse. Chaque correspondance combine sens (message explicite) et sensibilité (au-delà du sens premier des mots, un message imagé qui reflète une émotion). Les correspondances suivent le thème « Les migrations au cœur de la construction européenne » et prennent les formes suivantes : textes édités, photographies, vidéos, créations sonores, etc.

Le projet repose sur une série de principes d’action

– Dans chaque ville, une équipe d’intervenants européens s’installe pendant 3 semaines dans des locaux dédiés au projet (logement, espace de rencontres, de travail). Sur place, un réseau de « facilitateurs » les accueille et les guide dans leurs rencontres avec les personnes qui vivent ou travaillent sur le quartier.
– S’intéresser à chaque personne avant d’essayer de l’intéresser à nos projets. L’intervenant est à l’initiative de la rencontre, d’abord humaine, avec les personnes du quartier, il expérimente des modes « d’entrer en relation », d’égal à égal, sans étiquette sociale ou professionnelle.

Chaque intervenant apporte ses compétences

– L’éducateur apporte sa lecture du territoire et facilite les rencontres avec les personnes qui résident sur le quartier.
– Le chercheur apporte des éléments de contextes historiques et sociologiques. Dans une position d’écoute active, il fait aussi émerger de nouvelles perspectives, il explore de nouvelles significations.
– L’artiste participe à la mobilisation d’une matière sensible (récits de vie) et à la création de la forme de la correspondance.
– Dans chaque ville, un décideur public participe aux « correspondances ». A l’issue du projet, il transmet au Maire de la ville son analyse et ses propositions : pourquoi et comment la Mairie pourrait-elle encourager ce type d’initiative à l’avenir ?

Un livre, un film et un site web

témoignent de ce travail et sont présentés à l’occasion de débats sur les conditions de développement d’un dialogue interculturel en Europe:
– dans les établissements scolaires, les universités, les centres sociaux
– avec les familles ayant participé au projet
– lors de la Journée de l’Europe dans les 3 pays
– à travers nos réseaux européens (partage de bonnes pratiques)

 

>> Visitez le site dédié au projet ici.

 

LES PROJETS RÉALISÉS DANS LE CADRE DU PROJET
CORRESPONDANCES CITOYENNES EN EUROPE :