On dit de moi que je ne suis pas étrangère

Ce recueil de poésie est le fruit d’une correspondance entre la comédienne Paloma Fernández Sobrino et l’architecte Xavier Trobat Escanellas dans le cadre du projet de coopération européenne « Correspondances Citoyennes en Europe ». Leur correspondance s’est construite par le dialogue entre des poèmes écrits par Paloma et des aquarelles peintes par Xavier. Au travers de cet échange poétique, c’est un monde intérieur et personnel qui se donne à lire et à voir évoquant tour à tour l’abandon d’un pays, la solitude, la distance, le temps quotidien, une femme…

Ce recueil parle avant tout d’un sentiment étrange et paradoxal, celui de n’être pas considéré comme étranger dans un pays qui n’est pas le sien, et de se sentir étranger dans le pays où l’on est né. Après cela que reste-t-il ? Certainement un déracinement profond qui est exprimé avec force par ces poèmes.

 

On dit de moi que je ne suis pas étrangère – (2012)

Paloma Fernández-Sobrino
Conception du projet et direction éditoriale
Xavier Trobat Escanelleas – Aquarelles
Céline Bellanger– Création graphique

60 pages, 10 illustrations couleur – 12,5 x 17,5 cm
Bilingue français et espagnol.
ISBN – 978-2-9532459-6-7